Petit tour d’horizon sur nos prochains adversaires (Partie 2)

 

La reprise du championnat s’approche tout doucement et pour vous faire patienter, nous continuons notre petit tour de France afin de vous présenter les futurs adversaires du Mans FC.

Après les relégués de Ligue 2, petit tour d’horizon aujourd’hui avec les clubs promus en National comme notre équipe favorite, à savoir la JA Drancy, Marignane-Gignac et le FC Villefranche.

 

JA Drancy

JA Drancy credit photo Le Parisien
© leparisien.fr

Classement la saison dernière : 1er de National 2 (groupe C)

Distance entre Le Mans et Drancy : 217 kilomètres (itinéraire le plus rapide)

Niché dans la banlieue parisienne entre Bobigny, Le Bourget et Le Blanc Mesnil, ce club de Seine Saint Denis est un peu un ovni de ce championnat national car rien ne le prédestinait à se hisser au 3ème échelon du football français.

Habitué du championnat de national 2 (ex CFA), ces dernières années, la trajectoire de la JA Drancy monte en flèche pour se retrouver pour la 1ère fois de son histoire à ce niveau de compétition. Il y a 4 ans, leur destin se joua sur un coup de dé, terminant avant dernier de leur groupe, la relégation administrative de Carquefou leur permit de se sauver miraculeusement en CFA.

Cette nouvelle chance, Drancy la saisira à pleine dent, se pérennisant dans un premier temps en CFA avant de monter en National 2. Avant d’accéder au « graal » l’an passé avec une seule défaite en 30 matches de championnat le propulsant parmi les 58 meilleurs clubs français (L1/L2/national)

Plus d’informations : http://www.leparisien.fr/sports/ile-de-france/national-avoir-de-l-apprehension-serait-le-meilleur-moyen-d-aller-dans-le-mur-previent-malik-hebbar-03-07-2018-7805277.php

 

Marignane-Gignac

Marignane Gignac credit photo La Provence
© laprovence.com

Classement la saison dernière : 1er de National 2 (groupe A)

Distance entre Le Mans et Marignane-Gignac : 870 kilomètres (itinéraire le plus rapide)

Parfois le destin d’un club se joue à pas grand-chose, un match nul, une différence de but, un classement des confrontations entre les meilleures équipes du haut de tableau…Pour le club marseillais, en l’occurrence, c’est une différence de but qui permit à Patrice Eyraud, le coach de cette formation et ex joueur de l’Olympique de Marseille, de réussir un exploit jamais réalisé jusqu’alors dans ce petit coin de la cité phocéenne.

A la lutte avec Toulon tout au long de la saison dernière dans le groupe A, le sort de ces deux formations s’est joué lors de la toute dernière journée de national 2. En s’imposant à l’extérieur sur le terrain de Tarbes sans frémir sur le score de 3 à 0, il fallait attendre le résultat de Marignane en déplacement dans l’Hérault du coté de Paulhan/Pézenas.

Leader de son groupe, les ¾ de la saison (24 journées sur 30), en obtenant le match nul (0 à 0), ce seront finalement les Marignanais, grâce à la différence de but particulière, qui accéderont au national !

Plus d’informations : https://www.laprovence.com/actu/en-direct/5020268/football-n1-marignane-gignac-devoile-son-planning-davant-saison.html

 

FC Villefranche

Villefranche credit photo Le Progrès
© leprogres.fr

Classement la saison dernière : 1er de National 2 (groupe B)

Distance entre Le Mans et Villefranche : 519 kilomètres (itinéraire le plus rapide)

Après presque un siècle d’existence et trente ans après leur dernière saison en D3 (1988), le club de la banlieue lyonnaise retrouve le championnat national. Les Caladois ont terminé leur saison de National 2 avec un point d’avance au classement sur leur dauphin la formation d’Annecy ou évoluait notre défenseur Raphael Calvet.

La lutte fut intense dans ce groupe B ou à deux journées de la fin du dernier exercice, 4 formations étaient encore en lice pour accéder à l’antichambre du football professionnel. Villefranche, Annecy, Schiltigheim et Andrézieux !

Dans un finish haletant, ce sont finalement les hommes d’Alain Pochat qui tirèrent leur épingle du jeu en s’imposant à domicile face à Schiltigheim dans leur stade Armand Chouffet, gonflé à bloc.

La montée en national n’était pas l’objectif avoué de ce club rhodanien mais maintenant qu’il est là, il faudra compter sur eux et il faudra être sacrément costaud pour bouger cette équipe…

Plus d’informations : https://www.leprogres.fr/sport-local/2018/05/24/football-la-montee-du-fc-villefranche-beaujolais-en-national-a-pris-dix-ans

http://www.actufoot.com/national/alain-pochat-fc-villefranche-beaujolais-fallait-garder-nos-principes/

Lock full review www.8betting.co.uk 888 Bookmaker