Au revoir mon cher Stade Léon Bollée !

Pour celles et ceux qui ont connu les heures de gloire de ce bon vieux Stade Léon Bollée, ce début de semaine ressemble fort à un chemin de croix, vous savez une vérité souvent inéluctable mais que vous repoussez en votre fort intérieur jusqu’au moment fatidique…

Ne pouvant rester insensible, nous avons pris notre plus belle plume pour te souhaiter un dernier « au revoir »

Stade Léon Bollée 5

Notre cher Stade Léon Bollée,

" Si tu pouvais parler et nous relater toute ton histoire, il y en aurait des choses à raconter ! Niché dans le quartier de la madeleine près de la petite Place de la Boussinière, tu en auras vu passer tout un tas de monde et des histoires en pagaille, toi l’antre des sportifs manceaux et le temple du football manceau, d’abord de l’Union Sportive du Mans puis de notre club à partir de 1985…

Mais voilà, il fallait bien que ça se termine un jour et ce jour est en parti arriver, ce qui je dois bien l’avouer, me fait un pincement au cœur et me ramène à des souvenirs inoubliables forcément comme tout bon « vieux » supporters de la première heure.

Stade Léon Bollée 2

Partagé entre joie, ton état depuis ton abandon me laissant pantois à chaque fois que je passais te voir comme une sorte de rituel, qui je l’assume ne servait à rien, mais qui peut être me faisait du bien. Et forcément de peine et de dégoût pour le peu de considération que certains ont eu de toi, une fois tes états de services remisés au placard.

Car si l’avènement et la gloire, je dirais même ton apogée remonte aux années Ligue 1 où le MUC 72, notre MUC 72, brillait de mille feux devant les grosses cylindrées de notre championnat de France, venant se casser les dents régulièrement devant la bande de Laurent Bonnart, James Fanchone, Frederic Thomas et autres anciennes gloires « Sang et Or », ton existence a été faite de moments de peine, d’incompréhension et de joie (comment ne pas se remémorer cette première montée au plus haut niveau en 2003 autour de Jérôme Drouin et sa bande de jolies trublions), heureusement.

Stade Léon Bollée 3

Tu auras rythmé l’histoire et l’évolution de notre MUC 72, la fierté des amoureux du club sarthois dont le Support’R Club, l’association historique des supporters manceaux, qui t’aura suivi jusqu’au bout du bout avant d’être contrainte de t’abandonner mais dont le cœur battra à jamais pour toi, sois en assurer.

Tu resteras également comme un souvenir inoubliable pour des milliers de personne, on aura une pensée particulière pour notre ami « Jo », alias Joël Archenault ton fidèle serviteur et speaker et plus encore pour des gamins comme moi entre autres, pour qui tu resteras un lieu unique remplis de souvenirs d’enfants qui nous aurons marqué à jamais.

Stade Léon Bollée 4

Des années de la troisième division avec tes matchs de lever de rideau avant d’admirer capitaine « Jaco » (Alain Jacotin), Joel Creff, Pierre Crimetz, Gilles Papillon et Philippe Loison, des goléadors d’exception Pascal Affaire, Patrick Van Kets, des hommes de valeur tel « nanard » Guedet (Bernard Guedet) à Alain Pascalou, des hommes forcément attachants comme Mario Acard, « kiki » Penaud et Cap’taine Beunardeau, en passant par les premiers pas en pro d’un Willy Bolivard face à Bastia en 94 ou encore ces fameux matchs de coupe où ton équipe fera trembler des formations de renoms tel les Girondins de Bordeaux, l’AS Monaco ou encore le FC Metz…

Ton histoire tellement riche et rempli d’anecdotes est inépuisable et nous garderons, chacun au fond de notre cœur, un souvenir glané ici et là passé avec toi, cher Stade Léon Bollée ! "

Pour le Support’R Club, Cyril Yvon

A quitte ou double !

Passons l’éviction de « coach Déziré » que nous saluons une nouvelle fois, pour tout ce qu’il a apporté au Mans FC depuis son arrivée.

En quatre ans et demi, c’est simple, son parcours est tout simplement exceptionnel et aura permis aux Sang et Or de retrouver les sommets, mais à présent, la situation de notre équipe nous préoccupe et tous les regards seront tournés, sur cette rencontre ô combien importante.

Reception Guingamp 5

Vendredi soir, les bretons de l’En Avant Guingamp ne feront pas dans la dentelle et face à un ensemble manceau en nette perte de vitesse, c’est le cas de le dire, cet énième revers plonge aujourd’hui les coéquipiers de Pierre Patron dans une situation bien inconfortable.

L’an passé à pareil époque, comme quoi le hasard…, notre équipe connaissait un premier passage à vide qui allait durer durant plusieurs semaines jusqu’à une défaite chez nos voisins mayennais, où le Stade Lavallois prenait la mesure d’un « onze manceau » en difficulté, avant le réveil et un sursaut d’orgueil bienvenue !

Reception Guingamp 1

La suite, vous la connaissez tous bien évidemment mais le contexte est bien différent à ce jour, nous en convenons.

Mettre les joueurs devant leurs responsabilités !

Peu importe après tout, de connaitre les raisons de la situation où nous sommes aujourd’hui, les échecs ou déceptions en partie de ce recrutement estival, un manque d’efficacité pénalisant et une défense trop perméable, ce que les supporters manceaux veulent aujourd’hui, ce sont des guerriers sur le terrain, prêts à défendre chèrement notre si beau maillot du Mans FC.

Reception Guingamp 2

Il sera toujours temps en mai prochain, de dresser un bilan de ce premier exercice en Dominos Ligue 2, qu’il soit, bon ou mauvais, ce sont nos joueurs qui ont notre destin entre leurs mains.

Nous ne doutons un seul instant de la rage de vaincre d’un Jeremy Choplin, Vincent Créhin, Thomas Dasquet et notre capitaine exemplaire Pierre Lemonnier. Depuis le début de la saison, on nous a martelé que ce groupe vivait bien, qu’il bossait dur, etc…

Reception Guingamp 3

Jamais, nous nous sommes posés la moindre question sur l’investissement de nos joueurs au quotidien, mais à l’instant « T », nous voulons voir des hommes capables de renverser des montagnes et retourner une situation, bientôt intenable en cas de nouvelle désillusion.

Ce n’est plus le moment de se trouver des excuses, nous voulons voir des joueurs en « mode commando » et nous pesons nos mots.

Reception Guingamp 4

La situation l’exige tout simplement et si Le Mans en est là, avant dernier, c’est que quelque chose ne fonctionnait pas ou mal sinon, comment expliquer cet engouement de cette fin d’année 2019, sans oublier la qualité de jeu lointaine perçue lors des toutes premières journées…

Le Support’R Club sera présent, comme à son habitude, pour vous soutenir comme depuis toujours mais terminé les excuses, nous voulons du concret et cela dès vendredi soir sur la verte pelouse de notre MMArena !

Cyril Yvon

Au revoir « coach » et merci pour tout…

N’allez pas voir dans ce titre assez révélateur, une provocation ou une mauvaise pensée de notre part, pas du tout.

Au Support’R Club, nous avons le sens des valeurs et il serait inconcevable de notre part, d’attiser le « feu » alors que la situation de notre club demande bien au contraire, « l’union sacrée » plus qu’autre chose, nous en sommes bien conscient.

départ de richard 5

La situation alarmante de nos « Sang et Or » en cette fin du mois de février, nous inquiète tous au plus haut point et cela depuis des semaines, comme tout bon supporter du Mans FC.

Journée après journée, malheureusement, la situation au classement s’enlise et la réalité du terrain est implacable, au point de voir tous nos concurrents concernés par le maintien se ressaisirent, tout le contraire de notre équipe qui nous donne à nouveau des signes très inquiétants.

Faisant contre bonne fortune, nous avons pris le soin et assumer tous nos textes jusqu’ici même au plus profond de la tempête, pour apporter notre soutien total et entier au staff technique et notre entraineur « coach Déziré », comme nous aimions le surnommer.

départ de richard 4

Pas totalement d’accord avec Richard Déziré sur ses déclarations d’après match notamment, l’inéluctable devait arriver à un moment donné et sans détour, beaucoup d’images et de moments de liesse nous sont revenus comme un boomerang cet après-midi à l’annonce du limogeage, de celui qui en 4 ans et demi, a réussi à ramener le professionnalisme au sein de notre club.

Charismatique, caractériel et têtu, ce sont ses qualificatifs qui lui auront permis de garder le cap jusqu’ici, au-delà de ses qualités de meneur d’homme et de fin tacticien !

Lorsque le bateau tangue dans pareil situation, nous connaissons tous la sentence, cette règle du jeu parfois indécise et lourde de conséquence mais la priorité absolue du moment, est de sauver « le soldat Le Mans FC », c’est une urgence absolue.

Voilà, tout est dit ou presque. Avec le départ de Richard Déziré, c’est une page qui se tourne, un chapitre qui se referme et ce n’est pas rien.

De la CFA 2 à la Ligue 2, que de moments partagés, des joies surtout et des moments d’exceptions, tout simplement inoubliables.

départ de richard 2

Nous n’en dirons pas plus et c’est maintenant à nos joueurs d’assumer sur le carré vert car beaucoup d’entre eux ont forcément leur part de responsabilité dans cette situation, ne l’oublions pas non plus.

L’En Avant Guingamp se profile à l’horizon et là, les supporters du Mans FC vous attendent au tournant. « L’opération survie » est décrétée alors à vous de jouer.

départ de richard 1

Encore merci pour tout « coach »

et bonne continuation pour la suite de votre carrière.

Cyril YVON

Lock full review www.8betting.co.uk 888 Bookmaker