Ko debout, un instant

Mais toujours debout, présent !

1492402 211177062420563 1113491988 o

Lorsque la fin du match à Paris fut sifflée

Nous étions tous sonnés

Ko debout, chancelants, éberlués

Nous savions qu’il se passait ailleurs

Des choses graves, des grands malheurs

Nous ne pensions plus à notre festive soirée

Loin de la victoire, les buts marqués

Nous n’étions plus des supporters enchantés

 Mais brusquement des français tétanisés.

Des monstres guidés par de funestes gourous

Multipliaient des gestes fous !

Tous les commentaires sportifs muets

Une page s’est vite tournée

Gravement nous avons compris

Un grand malheur nous avait surpris.

Nous pensons à tous ceux en souffrance

A notre pays la France

Tous ensemble, unis, déterminés

Loin des clivages et petits intérêts minables

Nous allons savoir vaincre le mal.

Et cela passe par tout ce qu’on aime partager

Non… ils ne nous feront pas changer !!

On va continuer à vivre nos passions,

Ensemble nous sommes les gardiens

De notre bien commun

Notre civilisation.

¤¤¤

Albert Martel

15 novembre

Brèves de comptoirs

Enfin… brèves de Pourtour !

breves

Autour du terrain çà « cause ! »

Quelques phrases (presque) entendues

¤¤¤

Avant le match le supporter inquiet

« Bon… un seul objectif… gagner !

Où alors adieu la montée… »

Après le premier but (2éme minute) 

« On en plante de suite un second

Et après c’est tout bon ! »

Après le 2eme marqué

« Maintenant on est plus tranquille

Çà va être beaucoup plus facile »

Après le 3éme…

« Il faut corser l’addition

Le goal-average pour la fin de saison »

A la fin du match 

«  Et un... et... Deux… et trois Zéro

On a tiré le gros lot ! »

L’eternel insatisfait

« On aurait du en planter cinq…

Avec ces occases… surtout  la fin ! »

Les supporters vers la sortie…

« La Roche c’est costaud et a bien joué,

Mais nous on s’est bien relancé »

 « Avec ce beau temps

Ensemble, bien agréable moment »

« Au fait où Elle jouait La B ?

Et les filles de Le Mans FC ? »

¤¤¤

Regagnant leurs voitures

Les supporters ont fière allure !!

 Albert Martel.

8 Novembre 2015

Le supporter de football

Toujours au banc des accusés !!

supporter

Certains d’entre nous oublient les bonnes manières

Insultent l’arbitre, le jeu, l’adversaire

Parfois même avec un triste vocabulaire

Et de cela nous n’en sommes pas fiers !

---

Comme dans toute société

On ne parle toujours que des mauvais

Qui savent se mettre en valeur

Et récolter des médias, les « honneurs »

Sommes-nous pires qu’ailleurs

Nous qui supportons les footballeurs ?

---

A voir, dans d’autres lieux parfois forts huppés

Avec des gens qu’on dit bien élevés

Dans leurs dires, leurs discours, leurs apartés

L’agressivité, la bêtise, la vulgarité

Sont des expressions couramment banalisées

On y montre aussi bien peu de sérénité

Et envers l’autre bien peu de respect…

---

D’accord, parmi nous il y des moutons noirs

Il y en a plus qu’ailleurs ? C’est à voir

Il suffit d’ouvrir la télévision

Et ainsi perdre… ses illusions !

---

Nous sommes dans le gros peloton

De tous ceux qui ont une passion !

Pires ? Plus violents ?

Vous le croyez Vraiment ?

La violence des mots

Est la même chez nous, les Footeux

Que sous d’autres cieux !

La différence ?

Nous, on en a pris conscience…

---

Albert Martel

3 novembre 2015

Lock full review www.8betting.co.uk 888 Bookmaker