Le derby vu par Cyril

 Slyder vu par Cyril

Le derby vu par… Cyril, un fidèle supporter du Mans FC !

Nous y voilà bientôt ! A J-2 du fameux derby que tout un département attend maintenant avec impatience, nous sommes aujourd’hui, partit à la rencontre de Cyril, un fidèle supporter de la première heure du Mans FC.

Véritable amoureux des « sang et or » depuis tout petit, il nous livre sans détour, sa vision de cette rencontre très spéciale et quelques souvenirs marquants sur l’histoire de notre club à travers l’époque MUC 72….

Bonjour Cyril. Le fameux derby entre Le Mans FC et les tangos du Stade Lavallois est enfin de retour...! Qu'est-ce que cela t'inspire ?

« Bonjour à tous. Qu’est-ce que cela m’inspire, tout simplement une immense joie ! Car ce derby au-delà du domaine sportif et de la petite rivalité sarthois/mayennais, montre bien que notre club est revenu au premier plan et juste cela, c’est déjà une énorme satisfaction. Après rien n’est acquis en football avec toutes les incertitudes qui entourent ce sport et je suis conscient que la saison en cours sera très longue. Mais Le Mans FC est sur de bons rails avec un président qui sait ce qu’il veut et un entraineur expérimenté avec de vrais certitudes dans le jeu de son équipe »
Thirry Gomez

Tu suis ton équipe depuis longtemps, pourrais-tu nous livrer quelques souvenirs de derbys, entre les deux clubs, qui t'auraient marqué ?

« Oulala, oui, il y en a eu un sacré paquet depuis la création de notre club ! Comme ça de mémoire, j’en sortirais trois, deux en championnat, et un, mémorable en coupe de France ! »

« Je me lance, le premier souvenir date de la saison 1996/1997. C’était l’époque des « loulou » Pignolet (que je salue au passage), Nicolas Debord, Bob Sénoussi, Laurent Peyrelade et Patrick Van Kets avec Thierry Froger comme entraineur. Nous étions venus battre Laval sur ses terres de Le Basser, j’étais au match et je m’en souviens comme si c’était hier ! Tous les supporters du MUC 72 étaient parqués dans la vieille tribune en bois réservé aux supporters adverses (elle existe toujours d’ailleurs) et nous avions mis une superbe ambiance dans le stade avec en guise de cadeau, une belle communion avec nos joueurs » 
A

« Le second, beaucoup moins drôle mais cela fait partit de l’histoire de notre club ! Les « tangos » étaient venus nous humilier à domicile au stade Léon Bollée en plein hiver 2001. Forcément, ce genre d’évènement heureusement rarissime, je le souligne auprès de mes amis lavallois (!), n’arrive pas tous les quatre matins…Thierry Goudet venait de prendre les reines de l’équipe après le limogeage de Marc Westerloppe et comme baptême du feu, nous avions perdu sur le score de…Je ne sais pas si je le vais dire…3 à 0 chez nous. C’est ce que l’on appelle une soirée cauchemardesque pour mettre les formes. Heureusement, pour finir, le MUC 72 c’était sauvé et nous connaissons la suite ! »

« Je terminerai par le meilleur, selon moi, la victoire (3 à 1) acquise dans notre bon vieux stade Léon Bollée, plein comme un œuf à l’occasion du 1/4 de finale de la coupe de France lors de la saison 1998/1999 (8 avril 1998) Disputer ce stade de la compétition était déjà exceptionnel, mais en plus, battre chez nous les « tangos », ça été le pied total ! Coté lavallois, c’était l’époque des Chaouch, Ben Askar, Pichot, Buzaré et Gardié dans les buts. Notre adversaire possédait une belle équipe, il faut le dire. Mais chez nous, cette compétition avait complètement transcendé nos « sang et or » pourtant mal en point en championnat. Un doublé de « momo » Haddadou et une réalisation de notre marseillais Cyril Revillet avaient eu raison de notre adversaire ! A cette époque, nous avions une équipe articulée autour de Denis Arnaud, Regis Beunardeau, Willy Bolivard, Patrick Regnault dans les buts, Jérôme Drouin au milieu et notre grand Dagui Bakari devant »

Beunardeau

Un petit mot sur la saison actuelle du Mans FC ?

« Je dirais qu’elle est en tout point remarquable car il ne faut pas oublier que Le Mans est un double promu et ça les gens l’oublient un peu vite. Au fil des matchs, le collectif s’est amélioré et les automatismes sont aujourd’hui bien présent, ce qui fait qu’au final, notre équipe se retrouve, là, ou elle doit être, c’est-à-dire en haut de tableau. Maintenant, cette dernière possède une marge de progression et c’est difficile de savoir ou elle peut encore aller…J’espère le plus loin possible ! »

les joueurs

Sur ton adversaire de samedi, Le Stade Lavallois ?

« Pas facile de parler du Stade Lavallois car très honnêtement, je ne les suis pas assidument depuis le début du championnat. Je suis juste allez les voir face à Bourg en Bresse ou ils avaient gagné sur un pénalty imaginaire…Et de temps à autre, je regarde quelques résumés via la plateforme de la FFF »

« Je dirais que c’est une équipe dont il faudra se méfier avec quelques individualités dont Danic et Obbadi, des anciens joueurs de ligue 1 qui peuvent à tout moment changer le cours d’une partie. Après sur le derby en lui-même, je dirais simplement bon match à nos amis mayennais car cela reste un match de football, tout en espérant évidemment que Le Mans FC sorte vainqueur de cette confrontation ! »

Tu es un passionné des "sang et or" depuis ton enfance. Peux-tu nous raconter une anecdote sur ton club favori, un match qui t'aurais marqué plus qu'un autre ?

« Une anecdote, à l’époque de Frederic Hantz. Le MUC 72 allait régulièrement en stage du coté de Loué et à l’occasion d’un entrainement sur les installations du club local, le staff technique avait demandé aux joueurs de rejoindre à pied, l’hôtel Ricordeau, qui se trouvait en centre-ville. Certainement exténué par les deux séances du jour, quelques joueurs m’ont demandé si je pouvais les descendre en ville, ni vu, ni connu ! Je l’ai fait et nous nous étions bien marrés mais après je n’en menais pas large si jamais on se faisait griller » 

Photo B

« Un match, j’en citerai deux. Un souvenir d’enfance, à Bollée, ou nous avions battu La Montagnarde par un but à zéro en 1988 alors en 3ème division. Dans un duel des leaders, c’est sur une réalisation de Fabrice Moreau qui était partit du milieu de terrain comme une flèche pour aller battre le portier breton, que le MUC avait gagné et pris une sacrée option pour la montée en D2 »

« Le second, la victoire par trois buts à zéro face à l’OM (2004/2005) toujours au stade Léon Bollée. J’en ai pleuré de joie, mettre une raclée à Barthez, Ribéry et Nasri, ce n’est quand même pas tous les jours que cela arrive. James Fanchone était le spécialiste, à chaque fois qu’il jouait contre les Olympiens, il marquait ! » 

Fanchone

Y a-t-il un ou des joueurs qui tu as apprécié durant toutes ces années ?

« Forcément ! Je ne vais pas être très original car je reste persuadé que la plupart des gens répondraient des joueurs ayant évolué à l’époque de la L1. Moi, pas forcément ! Quelque part, je les ai tous adoré mais je ressortirai des hommes comme « kiki » Penaud et Régis Beunardeau pour l’amour du maillot « sang et or » tout comme notre ancien capitaine Alain Jacotin, Fred Thomas, « Super Mario » Acard, Olivier Pignolet, Willy Bolivard, Jérôme Drouin, Greg Cerdan et James Fanchone, des joueurs au grand cœur que j’ai vraiment apprécié et que j’apprécie toujours »

 Photo penaud et Beunardeau
Christian Penaud et Régis Beunardeau

                               
Photo 6Jérome Drouin Photo 7Frédéric Thomas
Photo 9
Alain Jacotin
Photo 8Grégory Cerdan
        

 

Vidéo : La parole à nos supporters

Slyder vidéo supporters

 « Au cœur des supporters du Support’R Club »

A quelques heures de cette affiche de « gala » et fidèle à notre ligne directrice, que nous nous sommes fixés depuis le début du week-end dernier, nous avons eu l’idée originale de vous présenter un petit reportage de manière différente.

Nous nous sommes intéressés à ce que l’on appelle dans le monde du football, à ce « 12ème homme », vous savez, ces fidèles supporters qui supportent leur club favori, contre vents et marées.

Le dernier déplacement à Drancy, était donc l’occasion rêvée pour aller à la rencontre de ces derniers qui comptait bien sur un résultat positif de nos « sang et or », pour se projeter sur ce derby face à nos voisins lavallois !

Sans plus attendre, partons à la découverte des adhérents de notre association qui se sont livrés à quelques souvenirs sur notre club et qui, à grande majorité, attendent une victoire de notre équipe ce samedi après-midi !

Allez Le Mans

 Image pub article vidéo les supporters
 

 

Paroles de supporters

 Slyder paroles de supporters

(J-4) Paroles de supporters !

Qui dit derby, dit forcément un engouement au sein de ceux et celles qui suivent assidument leurs équipes favorites, dans les bons comme dans les mauvais moments.

Ces personnes, ce sont les fidèles supporters et au Support’R Club comme ailleurs, nous en avons évidemment et samedi après-midi, ils auront un rôle prépondérant pour soutenir d’un côté nos « sang et or » et de l’autre les joueurs « tangos » !

Le Support’R Club s’est donc amusé à recueillir les témoignages des supporters des deux camps avant le fameux jour « J » que l’on attend tous maintenant

Supporters du Mans FC

Patrice GuilmetPatrice Guilmet
« Un derby ce doit être un moment de fête et de partage entre joueurs et supporters !! A voir l’affluence annoncé au MMArena, Le Mans FC va être soutenu par un public acquis à sa cause face au Stade Lavallois. Quand je jouais au Stade Olympique du Maine, j’aimais jouer contre l’US DU MANS !! Un derby ça toujours eu un parfum particulier, on veut toujours le gagner pour marquer sa supériorité. Alors allez Le Mans FC ! »

« Coté pronostique, je dirais une victoire du Mans FC sur le score de deux buts à un ! »

 C.Bonnin Christian Bonnin

« Tous les supporters des Sang et Or attendent ce derby avec beaucoup d’excitation, moi le premier. Celui-ci à une saveur très particulière, Le Mans FC est passé de la L2 à la DH pour les raisons que l’on sait …  C’est extraordinaire d’être revenu dans l’antichambre du monde professionnel en si peu de temps. Les amoureux de football sarthois attendent tous un retour au plus haut niveau, mais il faut de la patience et reconstruire patiemment. Depuis 5 ans, nous n’avions plus de derby avec nos voisins lavallois ; ceux-ci descendus d’un échelon jouent gros cette saison car il leur faut remonter pour garder le statut pro. Pour le moment, les mayennais sont au rendez-vous avec une place de leader qui peut être remise en cause à tout moment dans ce championnat si difficile… Les joueurs de Richard Déziré sont dans le wagon de tête, pour un double promu, il faut déjà apprécier cette très belle performance. Il y aura du monde le 10 novembre prochain au MMARENA, tous les sarthois veulent à nouveau vibrer pour leurs couleurs à travers ce derby du Maine qui mobilisera les supporters des tangos aussi. Du jeu, de l’émotion, des buts, et surtout une victoire « Sang et Or », voilà ce que je souhaite de tout mon cœur ! »

« J’espère qu’il y aura de plus en plus de monde à venir supporter nos joueurs afin de rester dans le premier tiers du classement. Il nous faut continuer à prendre des points dans un premier temps pour s’octroyer un maintien sans pression. Une saison c’est très long, profitons de la dynamique qui nous pousse à aller de l’avant ; ne boudons pas notre plaisir immédiat de tutoyer les sommets …sans calcul, avec générosité et gourmandise »

« Coté pronostique, je vois une victoire de nos sangs et or sur le score de deux buts à un ! »

 Clement Coulon Clément Coulon

« Le Mans FC - Laval, ce n’est pas un simple match. Du haut de mes 24 ans, j’ai déjà assisté à de nombreuses confrontations entre les « Sang et Or » et les « tangos ». Au stade Léon Bollée ou au stade Francis Le Basser, c’est toujours un match passionné sur le terrain et en tribune. Les Lavallois sont un petit peu nos « ennemis favoris ». À quelques jours de ces retrouvailles, je suis plutôt serein car c’est un choc du haut du tableau où Manceaux et Lavallois voudront les 3 points. Les manceaux pourront compter sur une mobilisation très forte des sarthois pour les encourager et les aider à arracher une victoire » 

« Alors pour moi, un derby ça ne se joue pas mais ça se gagne !  Victoire 1 à 0 de nos manceaux ! »

 Dominique ouvrier Dominique Ouvrier

« C'est un derby très attendu par les supporters au Mans car il symbolise pour nous, un retour vers le haut niveau, après notre dépôt de bilan. Rejouer Laval en championnat, c'est revivre le passé, même si c'est en national. Et cette année, le fait que les deux équipes soient en haut du classement ça rend le match encore plus passionnant »

« Pour le résultat final de ce derby, j’hésite sur le score ! 2 à 1 ou 3 à 2 pour Le Mans mais nous allons gagner, je l’espère ! »

 Supporters du Stade Lavallois

Christophe Poirier

« J'espère que ce derby se déroulera dans une bonne ambiance car ça ne reste qu’un match de football même s’il y aura de l’enjeu, la date et l'heure aidant, je pense qu'il y aura pas mal de cousins mayennais dans le stade ! Cela ne m’étonnerait guère que l’affluence approche des 15000 personnes au MMArena. Au niveau du jeu, j'espère que l'on verra un match "plein" des 2 cotés, après tout, ça fait 5 ans qu'on attend ça … »

« Je suis un mauvais pronostiqueur alors je dirais un match nul, un partout ! »

 

 Loic Moussion Laval Loïc Moussion

« Ce derby entre Le Mans FC et le Stade Lavallois, sera je pense, pas facile à jouer pour les tangos. Le MMArena est plutôt favorable aux sangs et or depuis le début de la saison et les supporters manceaux attendent beaucoup de leur équipe sur cette rencontre »

« Si je devais donner un pronostique sur ce match, je dirais match nul 2-2 avec un petit coup de chance pour les tangos avec une égalisation en toute fin de rencontre ! »

 Jeremy Saunal Jeremy Saunal

« Personnellement, je vois un match très serré entre les deux formations. C’est un match à enjeu mais tout le monde peut très bien se contenter d’un match nul. Chacun aura sa mi-temps à mon avis mais je n’ai pas l’impression que l’on assistera à beaucoup de buts au cours de cette partie »

« Je dirais une réalisation de votre attaquant Vincent Créhin pour le Mans FC et un but de Samuel Bouhours pour nous à l’occasion de son retour sur ses terres ! »

 Cyril Gautier laval Cyril Gautier

« C’est difficile de savoir comment va se dérouler cette rencontre. Néanmoins, je pense que le dénouement de la partie pourrait se jouer sur les côtés avec Bouhours et Lembese, nos deux latéraux. Nous espérons le retour de notre buteur Alexy Bosseti qui pourrait apporter du poids à notre attaque mayennaise sans oublier que Verdier et N’Dilu sont très en forme actuellement »

« Coté pronostique, je parierai sur un match nul, un partout ! »

 Les articles précédents

retour article J 5

retour article J 6

retour article J 7

Lock full review www.8betting.co.uk 888 Bookmaker