A la rencontre de notre adversaire : AJ Auxerre

A quelques heures de se projeter sur la seconde journée de ce championnat de « Dominos L2 », nous vous emmenons à la rencontre de notre prochain adversaire, l’Association de la jeunesse auxerroise !

Auxerre (15ème de L2 en 2018/2019)

auxerre lemansfc 3
Photo : © Support'R Club
• Un peu d’histoire

Lorsque l’on évoque le club bourguignon, inexorablement,cela nous ramène aux années Guy Roux et l’âge d’or du club auxerrois, qui pendant longtemps fut l’un des cadors de notre championnat de France de Ligue 1.

Pensez donc, avec l’entraineur au célèbre bonnet connu des quatre coins de France, l’AJA gravit tous les échelons du football français, jusqu’à se retrouver au plus haut niveau au tout début des années 80.

Dès lors son ascension ne s’arrêtera plus, au point de remporter un titre de champion de France (1996) ainsi que quatre victoires en Coupe de France,auréolé de plusieurs campagnes européennes qui verront le club icaunais atteindre les ¼ de finale de la prestigieuse League des Champions face à Dortmund en 1997.

auxerre lemansfc 5
Photo : © Support'R Club

La suite, malheureusement, ne fut pas du même calibre avec une lente déchéance qui le mènera jusqu’en Ligue 2 à partir de 2012, niveau qu’elle côtoie depuis sans avoir véritablement les moyens de retrouver l’élite du football français. 

Reconnu pour la qualité de son centre de formation ou sont sortis bon nombre de grands joueurs de Jean Marc Ferreri, William Prunier, Bruno Martini, Basile Boli à Lionel Charbonnier, Bernard Diomède (nos 2 champions du monde) ou Philippe Mexes, il parait évident que l’AJA s’en sortira une nouvelle fois par ses jeunes pousses, ce que confirme sans détour son président Francis Graille.

• Le saviez-vous ?

auxerre lemansfc 4
Photo : © Support'R Club

La première fois que notre équipe favorite rencontra l’AJ Auxerre cher à Guy Roux, cela remonte à quelques années maintenant !

Et pour cause, ce n’est pas lors de nos années Ligue un comme beaucoup pourrait le penser, mais exactement en 1996 à l’occasion d’un 1/16ème de finale de la Coupe de France. Les futurs champions de France (Blanc, Cocard, Saib, Violeau, Laslandes, Charbonnier) vinrent défier le MUC 72 au Stade Léon Bollée, plein comme un œuf pour cet évènement !

Victorieux sur le score de deux buts à zéro, nos « Sang et Or » durent s’incliner logiquement face au futur vainqueur de cette édition.

 Ils ont joué dans les deux clubs…

auxerre lemansfc 2
Photo : © Support'R Club

Pour retrouver trace du premier joueur ayant fréquenté les deux clubs, il faut remonter à plusieurs années en arrière et bon nombre d’entre vous n’ont certainement pas connu ce dernier !

Normal puisque notre ancien défenseur Éric Villa porta le maillot du MUC 72 au début des années 90 (Formé à l’AJA puis professionnel de 1986 à 1987 et Le Mans de 1990 à 1994). S’en suivi Désiré Périatembee (Auxerre de 1992 à 1997 et Le Mans de 2003 à 2006), Hassan Yebda lors de nos années Ligue 1 (Auxerre de 2001 à 2007 et Le Mans en 2007/2008), Anthony Le Tallec (Le Mans de 2007 à 2010) et enfin Romain Montiel notre attaquant qui passa une saison chez nous en prêt la saison dernière (Auxerre de 2016 à 2017)

auxerre lemansfc 1
Photo : © Support'R Club

Cyril Yvon

A la rencontre de notre adversaire : le RC Lens

RC Lens Le Mans FC 4
Photo : © Support'R Club
« Enfin », voilà l’expression que nous avons tous à la bouche, nous les supporters du Mans FC, à quelques heures de cette reprise officielle de ce championnat de Ligue 2 que nous avons tant rêvé ! Et quoi de mieux pour démarrer cette saison par un duel entre « Sang et Or » …

Racing Club de Lens (5ème de L2 en 2018/2019)

RC Lens Le Mans FC 1
Photo : © Support'R Club

 

• L’ogre de ce championnat de Dominos L2

Allez, si je vous dis les corons, le Stade Bollaert, Tony VairellesEricSikora, ou encore ceux que l’on surnomme depuis toujours les « Sang et Or », pas difficile de penser immédiatement aux joueurs nordistes du Racing Club de Lens, qui possèdent au demeurant l’un des meilleurs publics de France, sans contestations possible.

Passé à deux doigts d’une remontée à l’étage supérieur en juin dernier, ce barrage d’accession en L1 leur échappa malheureusement pour quelques détails qui auront eu une énorme importance au final. On pensera notamment à l’expulsion de leur excellent portier, Jean-Louis Leca au match aller… Dijon n’en demandait pas tant et ce sont finalement les joueurs d’Antoine Kombouaré qui sauveront leurs peaux in-extrémis pour signer un nouveau bail au plus haut niveau.

Et pour ne justement pas réitérer les mêmes erreurs, le club nordiste semble avoir mis toutes les chances de son côté pour jouer les premiers rôles dès cette saison. Les Sang et Or de Philippe Montaniern’ont pas perdu de temps sur le marché des transferts en attirant dans leurs filets quelques recrues et non des moindres, on pensera à l’ex capitaine du SC Bastia, le milieu Yannick Cahuzac, libre de tout contrat après son départ de Toulouse, ainsi que des valeurs sûr de L2.

Ainsi Clément Michelin (défenseur, AC Ajaccio), Manuel Perez (milieu, Clermont) ainsi que l’ancien capitaine grenoblois Florian Sotoca (attaquant) pour ne citer que les plus expérimentés, ont rejoint avec beaucoup d’enthousiasme, le club du Pas de Calais avec comme objectif commun : la remontée du Racing parmi l’élite du football français, ni plus, ni moins.

RC Lens Le Mans FC 6
Photo : © Support'R Club

 

• Le saviez-vous ?

Tout le monde connait ou reconnait les joueurs lensois par ses belles couleurs « Sang et Or » qui ornent leurs maillots depuis des décennies. Des couleurs qui sont les nôtres également depuis la création de notre club en 1985 en hommage à l’armoirie de notre belle ville du Mans…

Mais ce que vous ne savez peut-être pas, c’est qu’à l’origine, l’association du RC Lens avait choisi comme couleurs : le vert et le noir pour ses tenues de match !  Le vert pour rappeler la place Verte et le noir pour le charbon des houillères en rapport avec les mines de charbon qui autrefois étaient l’étendard de cette région !

Ce n’est qu’après le conflit de la Première Guerre mondiale, que le Racing Club de Lens reprit la compétition en 1922, et c’est ainsi que le « Sang et Or » en référence au drapeau espagnol, deviendra les couleurs mythiques de ce club hors du commun !

RC Lens Le Mans FC 5
Photo : © Support'R Club

 

• Ils ont joué dans les deux clubs…

Ils sont quelques-uns à avoir porter la tunique « Sang et Or » aussi bien du côté lensois que manceau, à commencer par Enzo Ebosse qui débute son histoire avec nous cette saison.

Marc Westerloppe (Lens 75/81 et Le Mans 1997/2001), Manuel Lerat (Lens 85/86 et Le Mans 90/93), Marc Maufroy (Lens 88/93 et Le Mans 93/95), Olivier Thomert(Le Mans 1999/2002 et Lens 2002/2007), Daniel Cousin (Le Mans 2000/2004 et Lens 2004/2007) puis le premier buteur du MMArena : Ludovic Baal (Le Mans 2007/2011 et Lens 2011/2015)

RC Lens Le Mans FC 3
Photo : © Support'R Club
RC Lens Le Mans FC 2
Photo : © Support'R Club

Lock full review www.8betting.co.uk 888 Bookmaker