Terminer l’année sur une bonne note

L’épisode de la Coupe de la Ligue terminé en beauté face à la pléiade de stars parisiennes emmenée par les Di Maria et autre Mbappe, le match le plus important de la semaine est bel et bien celui de ce samedi après-midi.

déplacement paris fc 2

Le second club de la capitale se dresse devant nos « sang et or » et il va falloir trouver les ressources physiques et morales, pour attaquer ce rendez-vous capital dans la course au maintien afin de ne pas rentrer bredouille de ce dernier déplacement de l’année 2019.

Car à ne pas s’y méprendre, ce match de gala a forcément puisé de l’énergie à un effectif manceau donnant de sa personne pour rivaliser avec le dernier Champion de France en titre. 

déplacement paris fc 5

De Vincent Créhin, omniprésent sur le front de l’attaque mancelle, en passant par Fofana au milieu de terrain et des Tom Duponchelle et autre Thomas Dasquet en défense, on ne se sort pas indemne d’une telle opposition.

Alors, il va falloir vraiment puiser dans ses dernières forces vives, pour aller chercher un dernier résultat, avant de profiter de quelques jours de repos en famille bien mérité.

Et pour cela, « coach Déziré » et son staff technique qui réalisent un excellent travail depuis le début de la saison, devront s’appuyer sur une confiance en partie retrouvée avecla dernière prestation enregistréeface à Orléans et ce succès acquis de haute lutte dans les tous derniers instants de la partie.

déplacement paris fc 1

En venant à bout de la lanterne rouge, après quatre matchs sans le moindre succès (2 nuls et 2 défaites)nos joueurs favoris ont su relancer la machine après un trou d’air survenu au plus mauvais moment, fort heureusement !

Une victoire sur le Paris FC de l’ancien tricolore Jeremy Menez, leur permettrait à coup sûr de prendre un peu de distance avec la zone de relégationafin de passer les fêtes de fin d’année au chaud et l’esprit plus léger, avant de reprendre dès le 3 Janvier en Coupe de France par un périlleux déplacement au Girondin de Bordeaux.

déplacement paris fc 3

En bas de classement, l’étau se resserre de plus en plus et nos manceaux pointent même à quelques encablures de Châteauroux, Chambly et l’AJ Auxerre ainsi quele Stade Malherbe de Caen qui vient de rechuter le week-end dernier, tout en étant à égalité de point avec des Chamois Niortais en difficulté actuellement.

L’adversaire qui se dresse devant nous, n’est pas non plus, dans une situation des plus enviableNotre ancien portier Vincent Demarconnay et sa formation du Paris FC restant sur trois revers consécutifscoup sur coup à Nancy (0-2), chez eux lourdement face aux bretons de l’EA Guingamp (0-3) et enfin dans le Nord du coté de Valenciennes (0-1).

déplacement paris fc 4

Ce duel est, une nouvelle fois de plus, une étape importante dans cette quête du maintien qui va être extrêmement difficile à aller chercher mais loin d’être irréalisable bien évidemment.

S’appuyer sur ses propres valeurs, son collectif et un esprit d’équipe sans faille, voilà à quelque chose près très certainement, la recette de ce week-end que nous espérons tous très fructueux pour nos belles couleurs « sang et or » !

déplacement paris fc 6

Vive Le Mans FC !

Cyril Yvon

Le PSG pour continuer à rêver !

Certains vont nous rire au nez et j’imagine, déjà d’avance, les commentaires rieurs sur les réseaux sociaux en lisant ce titre évocateur !

Après tout, ça ne reste qu’un match de football entre vingt-deux acteurs devant un stade comble approchant les 25.000 places et une ambiance des grands soirs. Et j’ai envie de vous dire, et pourquoi pas ?

noel avant lheure 5

Oui, pourquoi partir déjà perdant alors que la magie du football peut opérer à tout moment notamment en coupe ou tellement d’incertitudes entourent cette rencontre, tant attendu, entre les stars du Paris Saint Germain, ceux que l’on voit briller chaque mois devant nos écrans de télévision en Champions League et nos petits manceaux ?

Quoiqu’il arrive et peu importe le scénario, de toute manière, ce match de « gala » est déjà un cadeau de noël avant l’heure, une sorte de cadeau « béni » à moins d’une semaine du passage de l’homme en rouge et ses cadeaux par milliers, pour reprendre une célèbre chanson que l’on connait tous par cœur et très attendu de nos chers chérubins !

noel avant lheure 1

Maintenant, inutile de comparer les forces en présence puisqu’il n’y a pas de comparaison possible entre une formule un type « Ferrari » (Paris) et une voiture « GT » type 24h du Mans (nos Sang et Or) pour faire un petit clin d’œil à la plus grande course au Monde disputée chaque année près du MMarena.

Sur le papier, la pléiade de joueurs internationaux penche forcément nettement en faveur du club de la capitale, maintenant, Le Mans FC n’a strictement rien à perdre dans cette opposition de style, où chaque détail, chaque instant, chaque intervention vaudra son pesant d’or, nous l’avons bien vu face à l’OGC Nice lors du dernier tour même encore vendredi soir où nous nous sommes fait peur une nouvelle fois.

noel avant lheure 2

Mais, Vincent Créhin, Stéphane Diarra et leur bande d’acolytes sont aussi capable du meilleur comme du pire et il ne faut pas être cardiaque pour être un fidèle supporter du Mans FC ! Rappelez-vous la saison dernière et ce finish incroyable, les tangos s’en souviennent encorele match face aux aiglons de Patrick Vieira, le retournement de situation d’ily a quelques jours alors que le scénario était mal engagé avant que la magie du football apparaisse !

Coincé entre deux rencontres ô combien plus importante que la venue du dernier Champion de France, entre Orléans donc, et une autre formation parisienne du Paris FC où nos joueurs favoris vont jouer une partie de leur saison ce samedi après-midi, la tâche de « coach Déziré » pour composer son onze de départ va être cornélien, à n’en pas douter.

noel avant lheure 3

Mais la motivation sera-t-elle coté manceau que tout peut arriver ? Il faut s’en persuader pour les plus pessimistes d’entre vous. Nous, au Support’R Club, nous y croyons comme les milliers de passionnés du Mans FC.

Pour celles et ceux, et ce n’est pas un reproche, qui ne viennent uniquement pour faire les yeux doux aux Mbappé, Di Maria, Thiago Motta et consortssachez que le club phare de votre département aura besoin également de vos encouragements et ce, jusqu’au terme de cette saison, pour obtenir un maintien dans l’antichambre du football français.

Venir pour assister à cette rencontre, c’est bien. Revenir dès le 10 janvier prochainface à l’AJ Auxerre pour encourager nos si belles couleurs, c’est mieux, à bon entendeur !

noel avant lheure 4

Voilà, tout est dit. A quelques heures de rentrer sur la piste des étoiles et un MMArena des grands soirs, le Support’R Club sera présent derrière son équipe favorite pour donner de la voix et de la couleur pour soutenir LE MANS FC.

Cyril YVON

 

Le Support'R Club en mode "Match de Gala"

>> http://mucistes.com/index.php/actualites/550-le-support-r-club-en-mode-match-de-gala

 

Et si le PSG nous était conté... - Partie 1

>> http://mucistes.com/index.php/actualites/549-et-si-le-psg-nous-etait-conte-1

 

Et si le PSG nous était conté... - Partie 2

>> http://mucistes.com/index.php/actualites/551-et-si-le-psg-nous-etait-conte-2

 

Souvenir de ces anciens manceaux

>> http://mucistes.com/index.php/actualites/553-souvenir-de-ces-anciens-manceaux

Souvenir de ces anciens manceaux

Souvenir de ces anciens manceaux passépar le PSG et Le Mans FC… !

MUC 72 1985 1986

Le jour « J » tant attendu approche maintenant à grand pas et pour vous faire patienter un petit peu, quoi de mieux que de vous plonger dans les souvenirs de notre club favori ?

Aujourd’hui à l’occasion de ce second volet consacré à ce match de « gala » entre nos Sang et Or et les Champions de France en titre, petit focus sur des anciens de la maison « Sang et Or » ayant fréquenté les deux clubs.

Ils ont tour à tour, évolué sous les couleurs du Paris Saint-Germain et du MUC 72 ou l’inverse, à un moment donné de leurs carrières de footballeurs, que ce soit en tant que joueur mais également comme dirigeant ou entraineur pour certains, souvenirs, souvenirs, c’est parti !

Jean-Michel Papini (PSG de 1980 à 1984 puis au MUC 72 lors de la saison 1985/1986)

Pour cet attaquant originaire de la cannebière, oui, oui, je ne l’invente pas, on peut être né à Marseille et débuter chez les pros au sein du club de la capitale. Son passage au PSG aura été surtout formateur pour la suite de sa carrière.

Pendant quatre saisons, il évoluera au sein de l’équipe réserve (D3) avec à son actif, plusieurs présences aux entrainements de l’équipe première lors de sa dernière année parisienne où il aura la chance de côtoyer de près, des stars comme Safet Sucic ou encore Luis Fernandez.

JM Papini source page facebook JMP 2

Ses bonnes prestations au sein de la jeune classe parisienne, lui permirent rapidement de décrocher un premier contrat professionnel au SCO Angers alors en seconde division où il restera un an.

Nous sommes en juin 1985 et à la recherche d’un projet ambitieux, le défi du MUC 72 tombait à pic pour l’ex-milieu offensif, qui n’hésita pas une seconde à redescendre d’un cran en troisième division pour s’épanouir professionnellement.

Sous les ordres de Bernard Defferez, il évoluera sur le front de l’attaque « Sang et Or » dans un rôle d’ailier où il brillera aux cotés de Bruno Vérien et Philippe Loison notamment où sa vitesse et son sens du but, lui permettront d’effectuer une bonne saison.

Désireux de rebondir au plus vite, son passage au Mans fut, certes, furtif, mais globalement positif.L’appel du FC Sète en deuxième division et l’occasion de retrouver son sud natal fut sans appel et c’est ainsi que Jean-Michel Papini poursuivra sa carrière au deuxième échelon du football Français.

JM Papini MUC 72

D’abord dans l’Hérault (1986/1988) donc, puis du côté du FC Istres pour une saison avant de poursuivre sa carrière dans le monde amateur du côté du CA Lisieux en CFA 2 notamment.

Fabrice Moreau (PSG de 1984 à 1989 puis au MUC 72 de 1989 à 1991)

Pour ce véritable globe-trotter et ancien international camerounais, Fabrice Moreau participera avec les « lions indomptables » à la coupe d’Afrique des nations à l’aube des années 2000 (1/4 finale en 1999), la vie de footballeur de haut niveau lui aura permis de voir du voyage, c’est le moins que l’on puisse dire (il jouera dans pas moins de 8 pays différents !)

Moreau

Et comme beaucoup de parisiens doués pour le ballon rond, c’est au Paris Saint Germain que ce dernier atterrira en 1984 en provenance du CS Meaux, l’un des nombreuxclubs de Seine et Marne, regorgeant de jeune en devenir, le vivier parisien étant toujours une terre privilégiée de futurs pépites (Llacer, Leboeuf, Debu et Yohann Pelé en sont issus également)

Appelé à quelques reprises par Tomislav Ivic, l’entraineur serbe du PSG, son passage dans la capitale se limitera finalement à trois petites rencontres officielles en première division, pas de quoi satisfaire ce milieu de terrain avide de compétition.

Dès lors, la suite de son parcours le mènera loin des stars parisiennes en commençant par un prêt du côté de La Roche sur Yon en D2, entrainé par un certain Christian Letard (1987/88)qui n’hésitera pas une seconde à le faire rapatrier au MUC 72, deuxsaisons plus tard !

Fabrice Moreau

C’est ainsi que ce dernier, à l’âge de 22 ansdébarqua au Mans, tout juste relégué de 2ème en 3ème division, en compagnie de son ami Youssef Touati.

Prêt àrelever le challenge proposé par le président Leroy,ce précieux milieu de terrain « box to box »,du dans un premier temps ronger son frein, le temps de soigner une blessure au genou qui le tiendra éloigné de la compétition près de deux mois.

Mais dès lors que le feu vert médical fut donnéson abattage dans l’entrejeu« Sang et Or » apportera immédiatement du poids au onze muciste où ses qualités athlétiques et son sens du jeufurent précieux aux coéquipiers de Thierry Froger et Alain Jacotin.

Marc Westerloppe (1994 – 2001 au MUC 72 puis en 2018 au PSG)

Pour démarrer ce portrait express de notre ancien entraineur, nous allons vous poser une question qui vous paraitra certainement anodine pour certains.

Quel est le point commun entre Didier Drogba et Kylian Mbappé ?

La réponse en deux mots : Marc Westerloppe

Marc Westerloppe

Lorsque le premier cité qualifie ce dernier de « l’un de mes pères spirituel » et que dans le même temps, le clan de l’international français avoue sans détour, que sans l’aide de l’ancien technicien « Sang et Or », le prodige français ne brillerait pas sous les couleurs du PSG, il n’est pas difficile de comprendre que cet homme discret originaire d’Arras dans le Pas de Calais…a toujours tenu un rôle important partout il a posé sa griffe.

Et pour cause, son CV footballistiqueétait à l’imagede ce qu’il était sur le terrain. De Lens son club formateur, en passant par Abbeville, Créteil ou encore Grenobleoù il côtoya un certain Thierry Frogersa carrière de joueur l’aura mené principalement en seconde division où il fera la majeure partie desa carrière.

Très tôtd’ailleurs, la vocation de passer de l’autre côté du terrain était une fin en soi pour Marc qui débutera sa carrière d’après football comme agent de joueur avec comme poulain un certain international français jouant à l’époque aux Girondins de Bordeaux !

Pas forcément en adéquation avec ce milieu, c’est ainsi que ce formateur dans l’âme, débarqua au MUC 72 en 1994pour prendre les rênes du centre de formation manceau en compagnie de Bernard Guedet. Un centre qui en était à ses débuts, mais qui, déjà, regorgeait de très bons joueursà l’image de Jérôme Drouin, James Fanchone et donc un certain Didier Drogba !

En 1997, l’équipe va mal et c’est Marc Westerloppe que l’on appellera au chevet du MUC 72 avec Alain Pascalou, son fidèle bras droit en équipe première, qu’ils mèneront avec brio vers un maintien quasi inespéré à sa prise de fonction.

Il restera l’entraineur du Mans jusqu’en 2001, remplacé à son tour par Thierry Goudet avant de voler vers d’autres destinations le menant à Grenoble, Lens, le PSG puis le Stade Rennais dernièrement.

Lock full review www.8betting.co.uk 888 Bookmaker