Stade Lavallois – Le Mans FC, le derby de A à Z !

Le fameux jour « J » approche maintenant à grands pas et pour ce derby que tout le monde attend avec beaucoup d’impatience, nous vous invitons à rentrer tout doucement dans le choc de cette 29ème journée du Championnat de National.

affiche laval le mans fc
© https://www.stade-lavallois.com/

comme aller (match). Inutile de rappeler le score en notre faveur (victoire) car on ne va pas se le cacher, les « tangos » seront cette fois-ci favoris sur leur terrain lors de cette seconde manche. Mais en football, tout peut aller très vite dans un sens comme dans un autre alors au Mans FC de montrer autre chose pour remporter, à nouveau ce derby !

B comme Bouhours. Samuel est le plus lavallois des manceaux et pour cause, il fut formé au MUC 72 sous les ordres d’Yves Bertucci ! Blessé depuis fin décembre, Samuel connait une saison 2018/19 assez contrasté mais on ne peut oublier l’un des siens et nous souhaitons à ce dernier, une belle fin de saison.

Samuel Bouhours
© https://www.lemainelibre.fr/

C comme Créhin. Notre petit lutin manceau est le seul joueur « Sang et Or » à avoir porté les couleurs lavalloises alors en deuxième division, il y a maintenant un peu plus de 8 ans. Pour sa première saison à ce niveau, qu’il découvrait d’ailleurs, Vincent participa à 15 matchs lors de cet exercice où les tangos terminèrent en 15ème position.

Vincent Créhin Laval
© www.finistere-foot.fr - J.M Louarn

D comme derby. Lors de ce genre de rencontre, la motivation va de soi dans les deux camps car la pression monte de fils en aiguille à l’approche du jour « J ». Mais un derby ne se joue pas, ça se gagne ! A bon entendeur… !

laval derby
© https://www.stade-lavallois.com/

E comme effervescence. Ouverte depuis 15 jours, la billetterie du Stade est en effervescence depuis plusieurs journées. En seulement 4 jours, + de 7000 places avaient déjà trouvé preneur. Un derby se jouant un samedi après-midi avec cette troisième place en ligne de mire, forcément il y a de quoi motiver les troupes et les supporters des deux camps qui attendent ce moment particulier depuis de longue date !

stade Francis Le Basser
© Ouest-France

F comme finale. Ne se le cachons pas, bien que les dynamiques soient diamétralement opposées depuis plusieurs semaines entre les deux formations, ce match est déjà une petite « finale » avant l’heure, alors gare au vaincu…

G comme Goudet. Indissociable dans l’histoire du Stade Lavallois et du Mans FC, l’ancien joueur « tango » et entraineur du MUC 72, qu’il fit monter parmi l’élite du football français, sera de retour sur ses terres en ce jour bien particulier !

Thierry Goudet entraineur LMFC
© http://stadelavallois-museum.over-blog.com/page/7
Thierry Goudet joueur SL
© J.-P. Clatot / AFP

H comme histoire. Savez-vous combien de derbies se sont déroulés entre les deux protagonistes ? Bon j’avoue, moi non plus à vrai dire si je ne me penche pas sur mes archives ! Cependant sachez que le premier derby entre les deux clubs remonte à l’exercice 1990/1991, à l’époque des Albert Falette, Régis Beunardeau et Régis Garrault alors en D2, ou le MUC 72 était venu s’imposer de main de maitre sur la pelouse de Le Basser (but de Joel Bossis, le 08/09/1990) A contrario, la dernière confrontation en 2012/2013, hormis cette saison, Laval s’était imposé sur le score de 2 buts à 1 chez lui.

Histoire de derbie

I comme indécis. Ce match s’annonce indécis car les deux équipes vont vouloir l’emporter à tout prix, poussé comme il se doit par des milliers de supporters « tangos » et « sang et or »… Si Laval l’emportait, les mayennais prendraient un avantage non négligeable dans la course aux barrages alors que si Le Mans FC s’impose, les hommes de Richard Déziré reviendrait sur leur adversaire direct ! Nous avons hâte d’être à samedi ! Allez Le Mans !

J comme journée. Mine de rien, la fin de saison approche tout doucement et cette 29ème journée de championnat aura son importance dans le sprint final qui est maintenant lancé entre quelques formations autour du Stade Lavallois, Le Mans FC, SO Cholet et Lyon la Duchère qui visent tous cette place de « barragiste » …

Kcomme Kevin Perrot. Le plus fidèle des joueurs tangos entame sa 8ème saison professionnelle au sein de son club formateur et pourrait retrouver une place de titulaire à l’occasion de ce derby avec les suspensions de la charnière centrale mayennaise Dembélé/Ba pour cette rencontre capitale.

Kevin Perrot
© https://www.stade-lavallois.com/

L comme Le Basser. Ce bon vieux stade rafistolé de partout depuis des années, respire le football d’autrefois où la bande à l’emblématique « Mimi » alias Michel Le Millénaire, écrira les lettres de noblesse du club phare de la Mayenne. A ne pas s’y méprendre, un petit air de Léon Bollée planera ce samedi sur l’enceinte mayennaise !

Le Basser
© https://www.stade-lavallois.com/

M comme Mensah. Notre ancien portier après 2 années passées au sein de notre équipe où il prit une part prépondérante dans les deux montées consécutives de notre club. Il trouva un point de chute au sein des tangos où il est la doublure attitrée du titulaire Jean-Christophe Bouet. C’est donc avec un grand plaisir que l’on retrouvera Cédric ce samedi après-midi.

Ncomme Ndilu. Son nom ne vous dira certainement pas grand-chose, pourtant ce jeune attaquant natif du Mans où il fit la majeure partie de ses classes (il débuta au club des Sablons) avant la liquidation du Mans FC et donc son arrivée en Mayenne, est l’un des attaquants tricolores de la génération des moins de 19 ans à être suivi par de nombreux clubs européens…Souhaitons lui une carrière aussi prometteuse qu’un certain Alexis Blin, autre jeune manceau à s’être expatrier, et qui aujourd’hui évolue au plus haut niveau (Amiens en L1)

Ndilu
© https://www.lemainelibre.fr/

O comme obligation. Double promue, Le Mans quoiqu’il arrive, aura réussi sa saison en obtenant sans sourciller son maintien de fort belle manière pour sa première saison à ce niveau. Coté lavallois, la chanson est tout autre car en cas de contre-performance en fin d’exercice et une non-montée à l’étage supérieure, le Stade Lavallois Mayenne Football Club perdrait tout simplement son statut professionnel.

Image derby
© http://www.lemansfc.fr/

P comme place. Inutile de se mentir, nous avons tous dans un petit coin de notre tête, que ce soit du coté mayennais ou sarthois, l’espoir d’accéder à cette troisième place, synonyme de barrage pour une possible accession en Ligue 2 la saison prochaine…

Qcomme Quimper.Un seul joueur du Mans FC est natif de cette ville bretonne, nous voulons parler du meilleur buteur de l’histoire de notre club, un certain Vincent Créhin ! Avec 5buts marqués depuis 2015, Vincent Crehin est désormais le meilleur buteur de l'histoire du Mans FC, un titre détenu depuis 1997 par le Belge Patrick Van Kets !

Vincent Créhin et coach Déziré
© http://www.lemansfc.fr/

R comme rendez-vous. Et si possible, de bonheur car la grande affluence annoncée risque fort de créer quelques bouchons autour de Le Basser donc nous invitons tous les supporters manceaux à se rendre à Laval assez tôt afin d’éviter d’éventuels désagréments !

S comme socios. Nous avons beau être adversaires et défendre nos couleurs respectives, le football est d’abord une fête et nous saluons à cette occasion, nos amis des Socios du Stade Lavallois que nous retrouverons avec plaisir à l’occasion de cette rencontre !

Socios SL
© https://www.stade-lavallois.com/

T comme tribune. Elles seront bien garnies à coup sûr et nous espérons que ce samedi sera une fête pour tous les amoureux du football car si ce match est un derby évidemment, la fête ne doit en aucun cas être gâché par des débordements. Chacun supportant ses couleurs dans le respect et avec ferveur, voilà ce que nous souhaitons au Support’R Club. Bon match à tous et que le meilleur gagne !

Ucomme unis comme jamais. Malgré les résultats décevants de ces dernières semaines, le Support’R Club croit fort en une réaction de nos joueurs favoris et ce dès ce samedi. Alors, messieurs, à vous de jouer pour nous faire encore rêver !

Support27R Club
© Support’R Club – J.C LEDRU

V comme Vidot. Noël de son prénom (1992/1993), il fait partie des nombreux anciens joueurs ayant évolué dans les deux clubs au même titre que Régis Garrault (1988/1994) et Sébastien Gautier (1994/1995) par le passé ! 

W comme web. A l’approche de cette rencontre si attendue entre les deux ex clubs de la ligue du Maine, beaucoup de monde s’intéresse à ce derby. Pour tout savoir sur ce Stade Lavallois – Le Mans FC, nous vous conseillons 3 sites en particulier. Le site de notre association : www.mucistes.com, le site officiel de notre club favori : www.lemansfc.fr et celui de notre adversaire : www.stade-lavallois.com

X comme le facteur « X » ! Difficile en effet de parier sur le résultat final de cette rencontre ô combien attendue mais après le temps des « vaches maigres » et cette spirale négative, nous espérons que ce temps est révolu afin de vivre une fin de saison palpitante.

Y comme « youpi » ! Terme que l'on prononce pour exprimer une joie que l'on ressent face à une victoire obtenue, une satisfaction… Voilà ce que tous les supporters « Sang et Or » attendent de crier à l’issue de ces 90 minutes ! Messieurs à vous de jouer…

Z comme zone. La zone réservée aux clubs de supporters du Mans FC dont le Support’R Club et nos amis des Loyals Fans sera bien rempli en ce jour de derby ! Puisque pas moins de 500 fans « sang et or » garniront copieusement la tribune « D » qui va vibrer de mille feux en ce jour de fête…Ambiance garantie !

Le Mans FC – Drancy : Ça passe ou ça casse...

lemans drancy3

Soyons honnêtes, la situation de notre équipe favorite n’est guère reluisante depuis maintenant plusieurs semaines et le « non match » de Bourg en Bresse est là pour nous rappeler qu’en football, tout peut aller vite dans un sens comme dans un autre…

Pas question ici de taper sur l’un ou sur l’autre, de pointer du doigt untel, il sera bien temps d’effectuer un bilan en fin de saison pour en tirer les conséquences, montée ou pas au bout de cet exercice harassant.

Le Support’R Club et l’ensemble des fidèles supporters « Sang et Or » bien que très déçu et frustré de ce qui nous arrive, notre équipe étant méconnaissable depuis plusieurs rencontresil ne faut pas non plus se le cacher, seront une nouvelle fois derrière vous mais la patience aura forcément ses limites si une réaction d’amour propre n’a pas lieu rapidement.

lemans drancy
Source : Facebook - JA Drancy

Pour se remettre dans le droit chemin et retrouver le gout de la victoire qui nous fuit depuis maintenant bien trop longtemps, il faudra mettre le « bleu de chauffe » et retrouver ces valeurs qui ont fait du Mans FC, une équipe crainte de tous dans ce Championnat de National.

La lanterne rouge se présente sur la pelouse du MMArena ce vendredi soir avec l’espoir de profiter de cette mauvaise passe que connaissent Vincent Créhin et ses coéquipiers, ce qui n’est d’ailleurs pas si illogique que ça, le MMArena n’étant plus aussi souverain ces derniers temps.

lemans drancy1
Source : Facebook - JA Drancy

Pour nous supporters, perdre ce vendredi serait un affront avant d’aller défier nos voisins « tangos » qui se réjouissent de ce qui nous arrive, croyez-le…

Les explications nous ne les avons pas et seul notre équipe détient les clés de ce renouveau que nous attendons tous. Ne vous cachez-plus, nous attendons de retrouver une équipe conquérante et fier de porter ce maillot « Sang et Or ».

Aujourd’hui, rien n’est encore perdu à condition de réagir sous peine de se déplacer à Le Basser dans un contexte loin d’être favorable pour notre club. Et ça, c’est inimaginable pour les milliers de supporters qui vous suivent contre vents et marées depuis le début de la saison.

La fierté « Sang et Or » est en jeu, alors réagissez avant qu’il ne soit trop tard. Ce serait vraiment un énorme gâchis de lâcher maintenant, nous comptons sur vous.

Au nom des supporters du Mans FC, le Support’R Club

lemans drancy2

La parole à nos supporters : Jean-Yves Bourhis

Jean Yves x600
Jean-Yves fidèle au MUC 72 puis au MANS FC

Après avoir rencontré Christian, Pierre et nos jeunes Adrien et Bryan, voilà que l’on s’attaque à un « monument » du Support’R Club en la personne de notre ami Jean-Yves !

Malgré le poids de ses 33 ans, pas d’âge sinon personne ne nous croirait, mais bien de présence sans discontinuer au sein de l’association, cette fidélité devait être mise à l’honneur un jour, c’est chose faite aujourd’hui !

Bonjour Jean-Yves ! Une petite question toute bête, cela fait combien de temps que tu es au sein de notre association ?

« Et bien, ça fait déjà un petit moment, c’est certain ! Je suis rentré au Support’R Club en 1986 pour être précis, à savoir un an après la création du MUC 72 suite à la fusion de l’Union Sportive du Mans et du Stade Olympique du Maine »

Mon petit doigt me dit que tu as joué également au football durant ta jeunesse !

« Oui exactement. J’ai débuté le football tout petit à l’USM avec comme entraineur deux anciens joueurs de l’équipe de France à savoir André Grillon et Roger Gabet dans les années 56. Mes parents habitaient dans le quartier proche du stade municipal (stade Léon Bolée) donc c’est tout naturellement là où j’ai passé la majeure partie de ma petite carrière de footballeur amateur ! »

André Grillon en noir
André Grillon (à gauche)
 
Roger Gabet x800
Roger Gabet

Tu as joué à quel niveau et quel poste occupais-tu ?

« Le plus haut ou j’ai évolué c’est à l’Union Sportive du Mans en Promotion Honneur et j’évoluais au poste de défenseur latéral. Pour l’anecdote, j’ai eu la chance de jouer quelques levers de rideau juste avant les matchs de l’équipe première de l’USM qui évoluait à l’époque en seconde division devant quelques milliers de supporters et ça reste de sacrés souvenirs ! Mon métier de cuisinier étant très prenant, j’ai ensuite joué sous les couleurs du Grand Lucé puis d’Allonnes »

Te rappelles tu comment tu es entré au Support’R Club ?

« Avec précision, non ! Mais je me souviens que Joel était déjà le président du club des supporters et le speaker, notre club évoluait en troisième division. Je suis venu boire un pot avec des amis puis de fil en aiguille, je me suis pris au jeu et ça fait maintenant plus de trente ans que je suis fidèle au Support’R Club ! »

Toi qui étais un « pro USM », comment avais tu réagi à l’époque lors du rapprochement entre les deux plus gros clubs de la ville pour donner naissance au MUC 72 ?

« Alors, c’est vrai que j’étais un supporter assidu et ancien joueur de l’USM à l’époque. L’USM était considéré comme le club de la ville et le SOM celui des mutuelles. Il y avait une certaine rivalité forcément mais personnellement, j’ai bien accepté cette idée car c’était la seule solution pérenne pour que Le Mans possède un club en D2 »

Durant toutes ces années, on a connu énormément de joueurs. Si tu devais en retenir un ou deux, quels seraient-ils ?

« Et bien, mon premier ce serait sans hésiter notre ami « Kiki » Penaud. J’ai adoré ce joueur qui nous a marqué des coups francs extraordinaire notamment au Stade Léon Bollée ! C’est simple, à chaque fois qu’il prenait le ballon, il y avait quasiment toujours but ! Et puis, Christian était adorable, toujours sympathique envers les supporters et il passait systématiquement nous faire un petit « coucou » à notre local après chaque rencontre. Si je devais en choisir un second, je dirais notre petit « lolo » Bonnart qui m’a vraiment marqué ! Pareil, un garçon très gentil et respectueux qui a montré de belles choses lors de son passage au MUC 72 et nos années en L1 où il était d’ailleurs notre capitaine avant de nous quitter »

Kiki Penaud
Kiki Penaud
 
Bonnard
Laurent Bonnart

Un petit mot sur cette saison du Mans FC ?

« Et bien moi, j’y crois à cette montée en Ligue 2 ! Malgré une mauvaise passe, il ne faut rien lâcher et ce serait un superbe cadeau pour tous les supporters du Mans FC, de pouvoir retrouver enfin le monde professionnel. Alors, j’ai hâte de revoir notre club en L2 et si j’avais un vœu à exaucer, ce serait de revoir un jour Le Mans évoluer, de nouveau au plus haut niveau, de mon vivant. Oui, ça ce serait vraiment mon ultime souhait. J’ai 73 ans donc, il reste encore, je l’espère (!), quelques années au club pour exaucer mon souhait ! »

Le MUC 72 en D2
Le MUC en D2

Lock full review www.8betting.co.uk 888 Bookmaker