Revue d’effectif : Le secteur défensif du Mans FC

 
Après les gardiens, place cette fois-ci à notre secteur défensif avec Pierre Lemonnier, Thomas Dasquet, Tom Duponchelle, Corentin Guiet, Dorian Levêque, Alexandre Vardin, Enzo Ebosse et Yrondu Musavu-King

 

Pierre Lemonnier (26 ans)

Zoom défenseurs 5

Au moment d’évoquer l’une des pierres angulaires du onze manceau, les superlatifs me viennent par dizaine tellement Pierre Lemonnier a survolé ce dernier championnat. De son poste de défenseur central, il a formé une doublette très intéressante et complémentaire avec son compère Thomas Dasquet. Loin du stéréotype du grand défenseur central, c’est au contraire un joueur élégant et technique qui n’a laissé qu’un minimum de champ d’action à tous les attaquants adverses, où son placement et sa vista ont fait merveille tout au long de la saison ! Convoité lors de ce mercato, est-ce d’ailleurs une surprise au vu de ses performances ? C’est un bonheur de voir l’ancien rennais continuer à défendre nos belles couleurs « Sang et Or » et accompagner ainsi, le projet de notre club.

 

Thomas Dasquet (25 ans)

Zoom défenseurs 1

Dans le sport et plus particulièrement dans le football, un duo est toujours composé de deux joueurs aux qualités différentes, qui une fois sur le terrain, démontrent que leur complémentarité coule de source ! Et bien, cela sied remarquablement à notre défenseur axial Thomas Dasquet, qui sur le terrain est un vrai « roc », un guerrier, avec qui on peut aller au feu sans soucis. Un poil moins technique que son comparse Pierre Lemonnier, il compense cependant largement par un placement sans faille et un jeu de tête redoutable allié à des jaillissements toujours bienvenue… Arrivé au club, il y a maintenant 3 ans, il a gravi tous les échelons du CFA 2 à la Ligue 2 et retrouve aujourd’hui, un niveau qu’il a fréquenté avec parcimonie au sein de son club formateur en 2014/2015 (5 matchs avec Troyes)

 

Tom Duponchelle (23 ans)

Zoom défenseurs 4

Formé au sein du club du Stade de Reims avec qui, il fut sacré Champion de France en U19 Nationaux, Tom était programmé tout naturellement pour intégrer à terme, les rangs de l’équipe fanion champenoise alors en L2. Mais voilà, toutes les histoires ont une fin et dans le football plus qu’ailleurs, la vérité d’un jour n’est jamais celle du lendemain. C’est ainsi que ce natif de Reims débarqua au Mans en 2017 alors que nous étions en National 2. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce dernier a su faire son trou tout doucement au sein de l’effectif « Sang et Or » où ses qualités d’ancien attaquant sont souvent un plus lorsqu’il prend son couloir droit pour amener le surnombre. A 23 ans, il découvre pour la première fois de sa jeune carrière l’antichambre du football français et nul doute qu’il saura saisir sa chance lorsque le coach fera appel à lui.

 

Corentin Guiet (21 ans)

Zoom défenseurs 6

Il est le seul local de l’effectif « Sang et Or » et l’un des plus jeunes de l’effectif à Richard Déziré mais il ne doit sa place à personne, si ce n’est qu’à lui et au travail, signe que le club n’est pas indifférent à la formation de ses jeunes pousses. Intégré au groupe de l’équipe fanion depuis maintenant deux saisons, il n’a cessé de grandir au contact quotidien des joueurs plus expérimentés, tout en évoluant en National 3 sous les ordres d’Alain Ravera. Bien évidemment, il lui reste encore beaucoup de choses à acquérir pour devenir un joueur complet, mais plus mûr dans son jeu, Corentin Guiet a pris également du volume physiquement et ses quelques apparitions en match de préparation, ont montré à son entraîneur, qu’il serait capable de répondre présent si l’occasion se présentait cette saison…

 

Dorian Lévêque (29 ans)

Zoom défenseurs 7
Photo : © Le Mans FC

Il fait partie du contingent de nos nouvelles recrues et Richard Déziré ne s’est certainement pas trompé en faisant signer ce défenseur latéral expérimenté, qui avec pas moins d’une centaine de rencontre disputées entre national, L1 et L2, doit amener un plus à notre équipe favorite. Passé par le stage organisé par l’UNFP cet été afin de s’entretenir et garder le rythme de la compétition, il ne lui aura fallu que quelques jours pour transformer son essai en un contrat de deux ans en faveur du Mans FC. Vainqueur de la Coupe de France en 2014 avec l’EAG, il participa à cinq rencontres en Europa League avec le club breton avant de tenter l’aventure à l’étranger au PAOK Salonique. Revenu en février dernier à Annecy (N2), son club formateur, Dorian Lévêque n’aura disputé que trois matchs de National 2 avec les Rouges, c’est donc un joueur revanchard qui arrive en Sarthe pour relancer sa carrière.

 

Alexandre Vardin (29 ans)

 Zoom défenseurs 3

Il fait partie des « sages » de cette équipe « Sang et Or » où son apport sur le terrain, a contribué à la bonne tenue de cette saison en national, couronné d’une montée exceptionnelle en Ligue 2, un niveau qu’Alexandre Vardin va découvrir comme la plupart de ses coéquipiers. Pour ce natif de Colombes, formé chez les normands du Stade Malherbe de Caen pendant 6 ans, signer son premier contrat professionnel au sein du Mans FC est somme toute logique car ce défenseur polyvalent a toujours été l’un des joueurs les plus régulier depuis son arrivée sur les bords de la Sarthe en 2016. Après avoir disputé une finale de Coupe de France (Quevilly), connu trois montées (2 avec Sedan et la dernière en juin dernier), disputer ce championnat de « Dominos Ligue 2 » est certainement le plus beau challenge qui pouvait arriver à Alexandre, comme quoi en football tout peut arriver !

 

Enzo Ebosse (20 ans)

Zoom défenseurs 2

Sa venue au Mans FC est tout sauf un hasard car ce jeune défenseur au fort potentiel, souhaitait continuer son apprentissage du haut niveau au sein d’un club ambitieux, l’opportunité de signer au Mans FC tombait donc à pic ! En fin de contrat stagiaire et après deux saisons à côtoyer l’effectif professionnel du RC Lens, Enzo Ebosse, ne manquait pas de sollicitations lors de cette intersaison alors que son expérience de la Ligue 2 ne se résume qu’à une rencontre, la dernière du dernier exercice… Signe que l’ancien capitaine de la réserve lensoise, ne laissait personne indifférent. Malgré la confiance accordée par Philippe Montanier, lors de son ultime titularisation, aucun premier contrat professionnel ne lui a été proposé, c’est donc sous ses nouvelles couleurs « Sang et Or » que ce solide gaillard devra prouver à « Coach Déziré » et son staff que son arrivée au Mans FC était un pari réussi.

 

Yrondu Musavu-King (27 ans)

Zoom défenseurs 8
Photo : © Le Mans FC

Il est la dixième recrue de notre club à ce jour, le mercato français se terminant à la fin du mois. Le Mans FC n’avait caché qu’il lui faudrait un quatrième défenseur axial pour compléter son effectif afin de palier à toutes éventuelles blessures dans ce secteur de jeu. Bien lui en a pris car l’absence de Thomas Dasquet lors des tous premiers matchs de la saison a quelque peu handicapé l’équilibre d’un onze manceau découvrant pour la plupart ce niveau de la L2Formé à l’école Caenaise tout comme Alexandre Vardin, Yrondu, défenseur puissant, a évolué en Ligue 1 sous les couleurs respectives du Stade Malherbe, le FC Lorient et enfin Toulouse. Il évoluait l’an passé à Boulogne en National.

Une défaite improbable…

 
asnl le mans fc 4
Photo : © asnl.net

A l’entame de cette rencontre comptant pour la 4ème journée de la Dominos Ligue 2, les enjeux étaient assez limpides, d’un côté comme de l’autre. Victorieux respectivement de Caen et de Lorient à l’extérieur en Coupe de la ligue ce mardi, Jean-Louis Garcia et son homologue manceau Richard Déziré, n’avaient que ce match en tête sitôt ce premier tour de coupe terminé.

Auteur de trois matchs nuls en autant de rencontres, les nancéens comptaient bien débloquer leur compteur victoire dans leur antre de Marcel Picot alors que l’objectif affiché par nos joueurs favoris au coup d’envoi, était de ramener des points de ce déplacement lointain, afin de capitaliser leur succès obtenu chez l’actuel leader de ce championnat.

Première mi-temps

asnl le mans fc 1
Photo : © asnl.net

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que notre équipe favorite attaqua cette opposition, le pied au plancher. Avec seulement Dorian Lévêque comme changement notable dans le onze « Sang et Or » aligné au coup d’envoi, notre équipe prenait rapidement le jeu à son compte, se créant d’ailleurs une grosse occasion dès la troisième minute avec un centre de Stéphane Diarra, encore lui, repris par Bevic Moussiti-Oko du plat du pied, qui échouait à quelques centimètres du poteau droit du portier lorrain !

Jouant son va-tout, Remy Boissier et ses camarades continuaient d’aller de l’avant, déstabilisant la défense « rouge et blanche » mise sur le grill assez souvent alors que son attaque ne s’en laissait pas compter avec un duo de feu composé de l’ancien niortais Dona N’Dho et son compère Vagner, très remuants sur la ligne offensive local.

Malheureusement et alors que Le Mans FC avait plutôt bien débuter cette partie à l’image de Lens ou Valenciennes au MMArena, l’AS Nancy allait punir nos manceaux à la 9ème minute sur un coup franc très travaillé qui surprenait directement Thuram, pantois et bloqué sur ses appuis, qui impuissant, ne pouvait qu’accompagner du regard le ballon au fond de ses propres filets, rageant. ASNL (1) (0) LMFC

Dès lors, ce match allait prendre une autre tournure, Nancy lâchant les chevaux pour doubler la mise, alors que du coté du Mans, la rébellion se fit un peu attendre, la faute à une pression de tous les instants des hommes à JL Garcia, sans pour autant mettre au supplice notre équipe, qui bien en place ne paniquait en aucun cas face à l’armada nancéienne. 

Deuxième mi-temps

asnl le mans fc 3
Photo : © asnl.net

Aucun changement de part et d’autre pour ce second acte, qui prenait une tout autre tournure à la cinquante et unième minute de jeu. Sur une action limpide amorcé par notre petit lutin Vincent Créhin, ce dernier délivrait un véritable caviar d’un subtil petit extérieur envoyant Moussiti-Oko dans le dos de la défense de l’ASNL pour défier Baptiste Valette, qui n’avait rien d’autre à faire que de s’opposer de manière peu conventionnelle face à notre attaquant lancé comme un « dragster » vers le but adverse…juste devant sa propre surface de réparation.

M.Medhi Mokhatari, sans hésitation possible et à juste titre, renvoyait le portier de Nancy aux vestiaires sous les yeux hilares du kop local, déjà très chaud, hurlant sa colère et sa haine bêtement, sur l’homme en noir qui ne fit qu’appliquer le règlement, un point c’est tout !

Notre capitaine Pierre Lemonnier expédiait le cuir au ras du poteau gauche du nouvel entrant Sourzac, qui pour sa première intervention, sauvait les siens d’un mauvais scénario. Mais sur le corner qui suivit cette énorme action, quelques instants plus tard, El Kaoutari touchait le cuir de l’avant-bras et la sentence irrévocable était sifflé en notre faveur, avec un pénalty que Créhin s’empressait de mettre au fond, pour ramener les deux formations à égalité ! ASNL (1) (1) LMFC

asnl le mans fc 2
Photo : © asnl.net

Coup de canon à l’heure de jeu avec un mauvais geste que l’on mettra sur le compte de la frustration dans notre surface, du capitaine Ernest Seka sur Lemonnier, qui laissait son équipe à 9 pour terminer cette rencontre d’un coup, bien mal engager pour ses couleurs, comme quoi en football tout est possible, la preuve en est !

La suite, un match complètement débridé avec des actions chaudes des deux côtés avec un avantage coté « rouge et blanc », poussé comme pas deux par un Stade Marcel Picot révolté, poussant ses ouailles à se surpasser dans un contexte forcément défavorable à l’ASNL.

Le Mans FC, bien trop approximatif malgré un Diarra des grands soirs, s’exposait de plus en plus aux contres nancéens, nous laissant avec la « boule aux ventre » devant nos écrans sans réactions possibles…

En n’arrivant pas à se mettre à l’abri au tableau d’affichage et alors que le match allait à son terme, une dernière action était menée par ce diable de Vagner qui lançait intelligemment Karamoko côté droit dans notre surface. Sur le duel qui en suivait, Remy Boissier ne maitrisait pas assez son geste défensif et l’impensable arriva…

Rouge pour notre milieu de terrain et pénalty transformé, la messe était dite, scénario de fou qui n’arrange pas les affaires mancelles, Le Mans FC laissant échapper un match nul qui lui tendait pourtant les bras...

asnl le mans fc
Photo : © républicain-lorrain.fr

Cyril YVON

Lock full review www.8betting.co.uk 888 Bookmaker