La Coupe pour ne rien lâcher !

Nous l’avions espéré, rêver même, à force de connaitre désillusions sur désillusions suite à ces neuf défaites en onze rencontres de championnat ! Notre équipe l’a fait, enfin car le temps commençait à nous paraitre une éternité.

LE MANS FC NIORT 21

Cette victoire, la troisième grâce à la malice et l’abnégation de Guessouma Fofana, obtenue avec la manière même si nous sommes bien conscients que nos « Sang et Or » sont encore loin du compte pour s’en sortir totalement. Nous ne pouvons que la savourer à juste titre car celle-ci intervient vraiment au bon moment alors que l’hiver approche et que nous laissons maintenant derrière nous, la Berrichonne de Châteauroux pour le moment.

Les prochaines échéances vont être cruciales, avec des confrontations directes avec des formations soit-disant moins huppé et voué à la seconde partie de tableau, ce qui au premier abord peut nous laisser sourire car en football et en sport, tout le monde sait très bien qu’il n’y a pas de science exacte, regardez bien nos deux relégués de Ligue 1 actuellement, Guingamp et Caen, qui à mon noble avis, ne feront pas de vieux os en bas de classement…

LE MANS FC NIORT 60

La page championnat tourné pour quelques heures, tournons-nous avec plaisir sur cette page Coupe de la Ligue qui va nous offrir un match de « gala » ce mercredi soir à 18h45 au MMArena face à l’OGC Nice ! Des azuréens dirigés par l’ancien tricolore Patrick Vieira dont c’est la deuxième saison sur la Côte d’Azur.

Positionné en treizième position à l’issue de cette 11ème journée de Ligue 1 qui s’est déroulé ce week-end et une défaite concédé sur le terrain de Strasbourg, les « rouge et noir » n’ont pas forcément fait de cette compétition leur chemin de bataille mais il ne faudra pas s’attendre à un match facile même si les aiglons devraient sans toute vraisemblance, faire tourner un peu leur effectif comme souvent lors d’un match de coupe.

Photo supporter ultra populaire Sud Nice
Photo : © Ultra Populaire Sud Nice

Du coté manceau, en attendant le retour de nos blessés de longue date, il faudra faire sans notre attaquant Bevic Moussiti Oko, suspendu. Un mal pour un bien, car la priorité côté manceau est bien de se concentrer sur le championnat, notre pain quotidien, la Coupe n’étant qu’un bonus à croquer à pleine dent.

Tout doucement, l’application de ce « onze » manceau fait plaisir à voir et si certains se rangeront derrière les paroles de « coach Déziré »« mes joueurs ont eu ces 5/10% d’abnégation en plus pour faire la différence », nous nous rangerons plutôt sur le fait que l’équipe a surtout joué plus simplement et a été en éveil à tous les instants jusqu’à la dernière seconde de jeu, ce qui nous a tant fait défaut auparavant, ne nous mentons pas.

LE MANS FC NIORT 34

Les joueurs n’ont jamais triché, nous le savons bien, mais ce niveau demande tellement d’investissement et de vécu que la moindre erreur « Sang et Or » se payait au prix fort. Témoin, ces deux sauvetages pleins d’à-propos et de justesse de Jeremy Aymes et Pierre Lemonnier en fin de rencontre, encore excellent ce vendredi soir.

Dans leurs sillages, toute l’équipe s’est mise au diapason et revoir un Tom Duponchelle et Alois Confais pour ne citer qu’eux, jouant libérés et avec une rage de tous les instants, ce sont des petits moments précieux qui marquent un certain état d’esprit retrouvé, tout comme un Musavu-King n’hésitant pas à donner de sa personne pour sauver les meubles lorsqu’il le faut…

LE MANS FC NIORT 45

Nous avons retrouvé une équipe combattante et surtout conquérante et la différence est là. Puisse que ces moments continuent le plus longtemps possible, avec cette envie de tout renverser et le retour des absents, ce groupe mérite de retrouver la lumière alors, pourquoi pas jouer un mauvais tour à notre adversaire de ce mercredi soir ?

Allez Le Mans FC !

Cyril Yvon

Continuer à y croire et ne rien lâcher

Ce titre va vous paraitre simplissime dans le contexte qui est le nôtre depuis le début de cet exercice et cette place de lanterne rouge, depuis le week-end dernier.

Dans cette situation, nous les fidèles supporters du Mans FC, que faire de plus ? Si par un coup de baguette magique, nous avions le pouvoir de changer le cours des choses, il y a bien longtemps qu’on l’aurait fait, croyez-nous !

lemans niort 4

Plus besoin de réfléchir vu la situation de nos « Sang et Or », mis à part de (re)mettre le « bleu de chauffe » pour sauver ce qui peut l’être encore, avant qu’il ne soit trop tard si notre équipe n’arrive pas rapidement à se mettre au niveau de ce championnat de la « Dominos Ligue 2 », tout simplement.

Se tirer une balle dans le pied avec un premier but concédé dans le premier quart d’heure de jeu comme face à Troyes est une réalité, on ne l’invente pas, et dans ces conditions, nos manceaux se rendent inexorablement la tâche plus compliquée et cela se répète beaucoup trop souvent.

lemans niort 1

La satisfaction et nous devons nous en contenter, c’est d’avoir vu une équipe combative pendant quarante bonnes minutes et le bon retour de Georges Gope Fenepej sur le front de l’attaque. Le hic, un match de football, jusqu’à preuve du contraire dure quatre vingt dix minutes. Le voilà le problème récurrent et nos adversaires directs s’en donnent à cœur joie, sans que Le Mans FC n’arrive à réagir et à rectifier le tir à notre grand désespoir.

"Encore une approximation défensive qui nous coûte des points", c’est l’une des déclarations de « coach Déziré » pas plus tard que la semaine passée et voilà que nos « Sang et Or »concèdent leur neuvième défaite de la saison sur la pelouse de l’ESTAC, pourtant pas au mieux dans cette rencontre.

lemans niort 3

Et pour ne pas arranger les choses, voilà que la liste des blessés (Maziz, Manzala, Kante, Thuram, Lévêque, Vincent) s’allongent de semaine en semaine, avouez que ça fait beaucoup pour un jeune promu comme nous. Mais si tout est contre nous justement depuis un moment, on ne peut cependant s’en vouloir qu’à nous même, ça c’est la triste réalité et ça ne peut plus durer, il faut se le dire une bonne fois pour toute.

On ne peut pas jouer sur du courant alternatif comme depuis le début de la saison. Faire bonne figure durant une mi-temps et puis plus rien ou presque, ce n’est pas possible.

lemans niort 2

Alors quelles solutions ? Changer le coach (Richard Déziré), la solution la plus employée et la plus facile dans le monde du football, Lyon, Toulouse, Caen et d’autres l’ont utilisé tour à tour ces derniers jours, changer nos joueurs, après tout ce sont eux qui sont sur le carré vert pour défendre nos belles couleurs du Mans FC ?

Il y a du vrai dans tout cela mais ça ne marche pas comme ça et le foot est un sport d’équipe, un sport collectif où nous perdons ensemble et gagnons, tous ensemble, supporters y compris. Alors, vaille que vaille, nous resterons soudés auprès de vous, jusqu’au bout.

lemans niort 5

Si nos chances s’amenuisent au fil des journées, nous croyons encore en votre capacité à vous surpasser et changer la donne pour à un moment donné reprendre le fil qui nous permettrait d’y croire car dans le football, rien n’est impossible. A vous de jouer une nouvelle fois et rendez-vous ce vendredi soir au MMArena pour nous prouver que vous pouvez y arriver.

Allez Le Mans FC

Cyril Yvon

Les Chamois Niortais vu par l’un de ses supporters

Interview Niort 1
Photo : © Facebook - Niort 1925

Ce vendredi soir, notre équipe favorite va disputer la 12ème journée de ce championnat de Ligue 2 en accueillant les Chamois Niortais. Ne nous le cachons pas, il s’agit d’une rencontre très importante au vu du club classement des mucistes.

Alors quoi de mieux que de s’adresser à un fidèle supporter des Chamois pour apprendre à connaitre notre prochain adversaire ? C’est ce que le Support’R Club a fait en s’adressant à Fabrice Liaigre, un passionné, membre du club des supporters « Niort 1925 »,qui connait son club sur le bout des doigts !

Bonjour Fabrice, peux-tu nous présenter ton club favori ? 

« Le club a été créé en 1925. Le nom des Chamois ne tient pas au fait qu'il y aurait des chamois dans Niort et autour, mais cela vient de l'entreprise Boinot qui a créé le club, et dont l'une des fonctions était la ganterie, le travail dit à base de peau de chamois. Et le nom est resté ! Tout le monde dans le département, les Deux-Sèvres, sait parfaitement, même pour les non passionnés de foot, que les Chamois sont les footballeurs Niortais. J'avoue que j'adore ce nom finalement ! »
 
Interview Niort 3
Photo : © Facebook - Niort 1925

Comment t’es venu cette passion pour les Chamois Niortais ?

« Tout jeune, mon père m'a emmené au stade, je suis très vite devenu amoureux et accro du club. Mais c'est dans le malheur que je suis devenu un inconditionnel. Quand l'équipe, à l'issue de sa seule saison de division 1 à l'époque, en 1987/1988 est descendue... je me suis dit, cette équipe je ne vais pas la lâcher, je l'ai dans la peau. Et depuis je suis fidèle à mon équipe, je fais partie d'un groupe de supporters : Niort 1925. J'ai du mal à m'imaginer aller au stade sans donner de la voix! »

Beaucoup d'anciens joueurs ont fréquenté nos deux formations. Bossis, FiawooPardeilhanEscayolBridonneauDarbeletFischer, Pontdeme et j'en passe...

Quel(s) est(sont) ceux qui t'ont le plus marqué(s) ?

« Joël Bossis, c'était la classe absolue! Un joueur d'une grande élégance, qui avait l'art de bien faire jouer les autres et un homme d'une grande humilité. A bien y regarder, nous nous sommes passés pas mal de bons joueurs au final! »

Interview Niort 2
Photo : © Facebook - Niort 1925

Comment analyses-tu la saison de ton équipe favorite depuis le début de cet exercice ?

« L'équipe est relativement jeune, certainement même une des plus jeunes de L2. On joue beaucoup sur la vitesse, le contre, ce qui explique peut-être nos belles performances à l'extérieur en général. On a fait un super début de saison, là, on marque un peu le pas en termes de points, mais je ne suis pas trop inquiet. Beaucoup ont découvert le niveau L2 l'an passé, ils acquièrent progressivement de l'expérience. Cette expérience devrait nous aider dans les moments plus durs de la saison »

Pour terminer cette sympathique interview, quel est ton pronostic pour cette rencontre entre Le Mans et Niort ?

« Malgré tout le respect que j'ai pour votre équipe, et le plaisir de vous revoir en L2, car une ville comme Le Mans mérite d'être à ce niveau, je dirai un 2-1 pour nos Chamois »

Merci à Fabrice et bon match aux Chamois,
que le meilleur gagne !

Cyril Yvon

Lock full review www.8betting.co.uk 888 Bookmaker